Un autre regard sur la nature en ville

La nature en ville



Depuis trop longtemps, les espaces verts et les rues de nos villes et villages ont été désherbés en utilisant des pesticides pour maintenir une certaine « propreté ». Pas d’herbe certes, mais un sol contaminé, des eaux de ruissellement chargées de produits dangereux pouvant être responsables de troubles de la santé.

Si aujourd’hui, l’herbe revient dans nos communes, ce n’est pas par absence d’entretien. Car les agents communaux veillent au bon état de nos espaces verts, des cimetières et des kilomètres de voirie. C’est la marque d’un entretien plus respectueux de la nature. Et une attention pour les générations futures que les plus anciens n’auraient pas reniée.

D’autres manières de faire sont possibles

Devenus « éco jardiniers », les agents municipaux sont aujourd’hui entièrement impliqués dans le processus et ont dû remettre en question de leurs pratiques. Comme pour les espaces publics, les produits chimiques ne sont pas la seule solution pour l’entretien de nos jardins. De nombreuses solutions existent, adaptées aux besoins et aux envies de chacun : paillage, plantes couvre-sol, végétation locale et adaptée à l’environnement, compostage, favorisation des auxiliaires de cultures pour éviter les maladies et les ravageurs etc.

Un nouveau regard, de nouvelles perspectives

Un profond remaniement des pratiques est nécessaire : des espaces autrefois désherbés chimiquement se végétalisent, le matériel change et les espaces se modifient. Tolérer la flore naturelle en ville, c’est favoriser la biodiversité et accepter un environnement plus sain pour tout le monde. De plus, de nombreuses espèces spontanées sont utiles : les espèces qui fleurissent dès mi-janvier (euphorbe, petit chêne …) vont nourrir les premiers insectes butineurs dont les larves margeront les premiers pucerons.

Toutes les semaines, retrouvez sur la page Facebook de Saint-Just @VillagedeSaintJust des conseils et des astuces pour que vos jardins soient aussi zéro Phyto.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *