Bibliothèque de Saint-Just – COVID 19

Horaires



La bibliothèque municipale rouvrira ses portes le jeudi et le vendredi de 15h à 17H à partir du jeudi 4 juin avec les mesures de précaution :

– Le port du masque obligatoire.

– La désinfection des mains avant d’entrée dans la bibliothèque.

– Maximum deux personnes dans les locaux en même temps.

– La désinfection et la mise en quarantaine des documents au retour pendant 3 jours minimum.

Ma première rentrée à l’école maternelle

Découverte de l’école maternelle



Dans le cadre du Projet Éducatif Territorial (PEDT) de nombreux projets sont menés sur la commune de Saint-Just avec des objectifs éducatifs définis pour la petite enfance, l’enfance et la jeunesse.
Ce projet intitulé « Ma première école », orienté sur la parentalité, a pour objectif de faire découvrir sa future école à tous les futurs petits écoliers qui entreront en Petite Section de maternelle lors de la prochaine rentrée scolaire ainsi qu’aux parents.
Ne pas confondre : ce projet n’est pas « une action passerelle » où les enfants sont accueillis sur du temps scolaire ; ces deux actions sont distinctes mais complémentaires.
« Ma première école » va permettre aux enfants de découvrir les locaux de leur future école à travers de petites animations, avant le JOUR J de la rentrée des classes. Lors de cette journée :
– Les enfants pourront visiter, jouer, dessiner, rencontrer du personnel d’animation et prendre ainsi quelques repères en espérant par la suite faciliter un peu leur entrée à l’école !
– Les parents pourront questionner sur le fonctionnement, observer leurs enfants, rencontrer le personnel d’animation et d’autres parents d’élèves.

Suite aux événements liés au coronavirus, « ma première école » a été reportée :

–    Lundi 24 août de 9h30 à 11h30

–    Mardi 25 août de 9h30 à 11h30

Lieu : école maternelle Louise Michel / Accueil de loisirs périscolaire

Public concerné : les enfants qui entreront en petite section de maternelle pour la rentrée 2020/2021. Les enfants seront accompagnés d’un parent ou de leur assistante maternelle.

Au programme :

  • 9h30 : accueil des enfants / jeux libres
  • 9h45 : petite visite de l’école (hall, classe, amphithéâtre, sanitaires).
  • 10h : présentation
  • 10h30 : animation / atelier
  • 11h : découverte de la cour de l’école / jeux
  • de 11h30 à 12h : questions des familles (inscription, horaires, règlement, dossier famille, …)

INSCRIPTION OBLIGATOIRE AVANT LE 17 AOUT. Contact : Anaïs BROTONS au 06 08 83 94 19

Conseil Municipal

Mise en place du nouveau conseil municipal



Jeudi 28 mai, a eu lieu le 1er conseil municipal. Les 23 élus, dont le Maire Hervé DIEULEFES ont été installés dans leurs fonctions.

Hervé DIEULEFES : Maire

Yves QUESADA : Adjoint au Maire

Corinne DELLAC : Adjointe au Maire

Michel NOYE : Adjoint au Maire

Véronique OLIVIER : Adjointe au Maire

Jean-Luc MANSE : Adjoint au Maire

Valérie COURTAT : Adjointe au Maire

Laurent AJASSE : Conseiller Municipal

Joëlle RUIVO : Conseillère Municipale

Georges BERTELOOT : Conseiller Municipal

Hélène FOUILLEUL : Conseillère Municipale

Thierry GABARROU : Conseiller Municipal

Stéphanie GARAND : Conseillère Municipale

Patrick GEYNET : Conseiller Municipal

Sandrine OLIVER : Conseillère Municipale

Michel LA BELLA : Conseiller Municipal

Carine PEREIRA : Conseillère Municipale

Yannick LEGRAND : Conseiller Municipal

Sophie REYNES : Conseillère Municipale

Jérôme PERRIER : Conseiller Municipal

Cathy SABATIER : Conseillère Municipale

Jérôme ROUX : Conseiller Municipal

Florence TOSCANO : Conseillère Municipale

Vincent TAURELLE : Conseiller Municipal

Claudie ROUS : Conseillère Municipale

Journée nationale de la Résistance – 27 mai

Commémoration



Cette journée correspond à la date de la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), présidée par Jean Moulin, qui s’est déroulée le 27 mai 1943, rue du Four, à Paris.

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées :

 » C’était il y a 80 ans, c’était la douloureuse année 1940. Dans l’accablement général, le « non » du premier jour dessinait un nouvel espoir. Le général de Gaulle avait insufflé une volonté, belle mais redoutable, enthousiasmante mais périlleuse. Celle du maintien, en tout lieu, de la France au combat, pour que, à l’heure de la victoire, ce mot se proclame toujours en français.

C’était il y a 75 ans, la victoire était là ! La Résistance intérieure avait apporté une contribution essentielle à la Libération. Les « Jours heureux » du Conseil National de la Résistance nourrissaient l’espérance des lendemains.

5 ans de lutte, de faits d’armes, de petites et de grandes actions : un attentiste prudent devenu agent de renseignements, une pourvoyeuse de tracts et de journaux clandestins, un couple de passeurs à l’abnégation sans borne, un réfractaire au STO venu grossir les rangs des maquis, un jeune saboteur minant les lignes de communication de l’ennemi, un combattant de la nuit devenu insurgé au grand jour. La Résistance était le courage de ces individus issus de tous les horizons, une fraternité au combat. Elle était ces réseaux d’action mais aussi ces grands mouvements qui préparaient et qui organisaient patiemment, en souterrain, le retour de la liberté dans la métropole.

Pour que le but fut atteint, il fallait sans cesse, à mesure des évènements, poursuivre l’effort en défiant les risques. Tués dans les maquis, fusillés au petit matin, torturés dans les caves, déportés dans les camps, le dernier souffle de nos héros a bien souvent crié « Vive la France » avant de s’éteindre. Chaque sacrifice était un pas de plus vers la Libération et venait exalter le courage des vivants.

Chaque 27 mai, nous honorons « l’armée des ombres » et nos éclaireurs de la liberté. Qu’ils soient célèbres ou anonymes, qu’ils soient les héros de tout le pays ou l’emblème d’un village, ils peuplent nos rues, nos places, nos écoles. Ces noms, nous ne devons pas les oublier. La reconnaissance de la Nation ne faiblit pas car nous savons que nous devons tant à ces femmes et à ces hommes.

Chaque 27 mai, nous nous souvenons de la première réunion du Conseil National de la Résistance. Ce jour de 1943 couronnait les efforts de Jean Moulin qui avait reçu la mission essentielle d’unifier la Résistance. Des mouvements, des partis, des syndicats ont uni leurs forces pour répondre à l’abaissement et pour préparer les réformes de la France libérée. Tous ont su, dans l’épreuve, s’élever au-dessus des désaccords et des différences idéologiques, pour placer haut l’intérêt supérieur de la patrie. Le combat pour l’unité de la Résistance, ce fut assurément le combat pour une France unie à l’heure de la victoire, pour une France prête à bâtir le monde de demain.

Chaque 27 mai, cette journée nationale est un appel à la jeunesse. Le combat pour l’unité, pour la solidarité, pour la dignité humaine, est toujours d’une brûlante actualité. Poursuivons-le ! »

Emploi saisonnier

Eté 2020



Pour la période estivale, la mairie propose des emplois aux Saint-justois, sur des périodes de quinze jours au mois de juillet ou d’août. Ces emplois concernent le service de la voirie et le service des espaces verts uniquement.
Les jeunes personnes intéressées doivent être domiciliées à Saint-Just et être âgées de 16 ans révolus ou de 17 ans.

Merci de transmettre à la mairie, à l’attention de Madame DELLAC, un CV et une lettre de motivation avant le 1 juin 2020.

Un entretien suivra et les recrutements définitifs seront décidés mi-juin.

Votre commune a maintenant son application !

Communication



Aujourd’hui, la commune de SAINT JUST a opté pour un nouveau support de communication pour toujours mieux communiquer avec vous. Recevez en temps réel les informations de votre village. Les abonnés pourront recevoir des notifications concernant les événements et les avis émis par la Ville. Il sera aussi possible de soumettre une idée ou une suggestion à la municipalité via l’application.

L’application est gratuite et disponible sur Google Play et App store.

Par le biais de cette dernière, vous pourrez :

Être alerté directement en cas d’urgence ou de danger

Recevoir les prochaines actualités et idées sorties

Résoudre les problèmes rencontrés sur la commune (Voirie, Entretien, Eclairage) dans  « Signaler un problème ».

Répondre à un sondage afin de donner votre avis sur un sujet ou un  projet de la commune à l’aide du « Sondage ».

Avoir la possibilité d’exposer vos idées sur un thème proposé à partir de la « Boîte à idées ».

Bibliothèque de Saint-Just – COVID 19

Retour de documents



En raison des risques de contamination par contact avec les collections, la réouverture et l’accès libre des médiathèques et des bibliothèques sont déconseillés.

Retour des documents :

Les documents seront restitués par les usagers dans le respect des gestes barrières. Un jour sera consacré aux retours de vos documents appartenant à la bibliothèque de Saint-Just afin de pouvoir les désinfecter et les mettre en quarantaine (3 jours) : le mardi 19 mai de 9h à 11h et de 14h à 17h.

Concernant les documents de Lunel, il faudra les retourner à la médiathèque de Lunel directement.

Tous ces gestes sont nécessaires pour garantir une remise en circulation sécurisée des documents.

Service de prêt :

Votre bibliothèque est invitée à appliquer le principe du retrait de documents appartenant à la bibliothèque de Saint-Just et réservés au préalable par les lecteurs, qui viennent les retirer sur rendez-vous fixé. Les documents sont remis aux lecteurs dans le respect des gestes barrières : désinfection des mains, distanciation sociale, masques.

En raison de la suspension du service de navette, les documents prêtés sont uniquement ceux disponibles sur place

Contact bibliothèque : 06 07 38 94 16

Prendre soin de tous est notre priorité !

Evénements culturels été 2020

Annulation des événements culturels



Dans le contexte actuel de crise sanitaire, la fête de la musique et le festival d’été Just’en Verdure sont annulés.

Rendez-vous en bonne santé en 2021 !

Commémoration du 8 mai 1945

Commémoration



Il y a 75 ans, le 8 mai 1945, la barbarie nazie était vaincue. Ce fut au prix du sacrifice de dizaines de millions de vies, résistants, combattants antifascistes et alliés.

Malgré la période inédite que nous vivons, prenons un instant pour célébrer la mémoire de tous les français victimes de la guerre.

Message du Président de la République à l’occasion de la commémoration de la victoire du 8 mai 1945 :

Ce 8 mai ne ressemble pas à un 8 mai. Il n’a pas le goût d’un jour de fête. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous rassembler en nombre devant les monuments de nos villes, sur les places de nos villages, pour nous souvenir ensemble de notre histoire. Malgré tout, la Nation se retrouve par la pensée et les mille liens que notre mémoire commune tisse entre chacun de nous, cette étoffe des peuples, que nous agitons en ce jour dans un hommage silencieux.

C’est dans l’intimité de nos foyers, en pavoisant nos balcons et nos fenêtres, que nous convoquons cette année le souvenir glorieux de ceux qui ont risqué leur vie pour vaincre le fléau du nazisme et reconquérir notre liberté. C’était il y a 75 ans. Notre continent refermait grâce à eux le chapitre le plus sombre de son histoire : cinq années d’horreur, de douleur, de terreur.

Pour notre pays, ce combat avait commencé dès septembre 1939. Au printemps 1940, il y a 80 ans, la vague ennemie avait déferlé sur les frontières du Nord-Est et la digue de notre armée n’avait pas tenue. Nos soldats pourtant s’étaient illustrés à de nombreuses reprises. Ceux de Montcornet, d’Abbeville, de Gembloux ou de Stone, les hommes de Narvik, les cadets de Saumur, l’armée des Alpes avaient défendu avec vigueur notre territoire et les couleurs de notre pays. Ils sont « ceux de 40 ». Leur courage ne doit pas être oublié.

Dans le crépuscule de cette « étrange défaite », ils allumèrent des flambeaux. Leur éclat était un acte de foi et, au cœur de l’effondrement, il laissait poindre la promesse du 8 mai 1945.

Cette aube nouvelle fut ensuite conquise de haute lutte par le combat des armées françaises et des armées alliées, par les Français Libres qui jamais ne renoncèrent à se battre, par le dévouement et le sacrifice des Résistants de l’Intérieur, par chaque Française, chaque Français qui refusa l’abaissement de notre nation et le dévoiement de nos idéaux. La grande alliance de ces courages permit au Général DE GAULLE d’asseoir la France à la table des vainqueurs.

La dignité maintenue, l’adversité surmontée, la liberté reconquise, le bonheur retrouvé : nous les devons à tous les combattants, à tous ces Résistants.

À ces héros, la Nation exprime son indéfectible gratitude et sa reconnaissance éternelle.

Le 8 mai 1945, c’est une joie bouleversée qui s’empara des peuples. Les drapeaux ornaient les fenêtres, mais tant d’hommes étaient morts, tant de vies étaient brisées, tant de villes étaient ruinées. À la liesse succéda la tristesse et la désolation. Avec le retour des Déportés, les peuples découvrirent bientôt la barbarie nazie dans toute son horreur…

Rien, plus jamais, ne fut comme avant.

La fragilité révélée de nos vies et de nos civilisations nous les rendit plus précieuses encore. Au bout de cette longue nuit qu’avait traversé le monde, il fallait que l’humanité relevât la tête. Elle venait de découvrir horrifiée qu’elle pouvait s’anéantir elle-même et il lui fallait désormais refaire le monde, de fond en comble, ou à tout le moins « empêcher que le monde ne se défasse », selon le mot de Camus.

Ce fut l’heure, en France de l’union nationale pour fonder « les beaux jours » annoncés par le Conseil National de la Résistance et bientôt retrouvés.

L’heure, en Europe, de l’effort commun pour bâtir un continent pacifié et fraternel.

L’heure, dans le monde, de construire les Nations unies et le multilatéralisme.

Aujourd’hui, nous commémorons la Victoire de ce 8 mai 1949, bien sûr, mais aussi, mais surtout, la paix qui l’a suivie.

C’est elle, la plus grande Victoire du 8 mai. Notre plus beau triomphe.

Notre combat à tous, 75 ans plus tard.

Vive la République !

Vive la France !

Emmanuel MACRON

Fonctionnement services administratifs – COVID19

Horaires mairie – COVID 19



Dans le contexte de l’état d’urgence lié au Covid 19, les services administratifs de la commune rouvriront  au public, à compter du 11 mai 2020, dans les conditions suivantes :

– Accueil du public du lundi au vendredi de 8h30 à 12h

– Permanence téléphonique maintenue aux horaires habituels au standard : 04 67 83 56 00

Les services administratifs seront organisés en tenant compte des mesures d’hygiène et de distanciation sociale nécessaires pour assurer la sécurité des agents et des usagers.

Monsieur le maire, mesdames et messieurs les adjoints tiendront une permanence téléphonique hebdomadaire de 18h à 19h aux jours habituels.

ATTENTION : Madame Valérie COURTAT, Adjointe au CCAS, assurera exceptionnellement ses permanences téléphoniques de 17h à 18h30 les mardis 12, 19 et 26 mai au 04 67 83 56 00 (au lieu du jeudi).

Ces mesures resteront en vigueur, jusqu’au 2 juin 2020 inclus.